Skip to main content (Press Enter)
 
  • OPTICAL DISC ARCHIVE (ODA)

    Une solution idéale pour répondre à vos besoins d'archivage pseudo-direct (nearline) et d'archivage à long terme

    Communiquer avec nous

Présentation

 

Tous les jours, nous créons de plus en plus de données. Des communications électroniques aux GPS et des posts de médias sociaux aux images et aux vidéos numériques, nous produisons plus d'informations que jamais auparavant.

Et avec l'avènement du 4K, du 8K et des séquences HFR (High Frame Rate) dans l'industrie de la production vidéo, la gestion et l'archivage efficaces de ces ressources deviennent de plus en plus importants – et difficiles.

Sony Optical Disc Archive (ODA) offre un stockage à long terme fiable, économique et respectueux de l'environnement, adapté aux stations de diffusion, aux établissements d'enseignement, aux organismes fédéraux et d'administration locale, aux banques, ainsi qu'à bien d'autres institutions.

Une solution de stockage pour tous les formats, de la petite archive occupant quelques tablettes à la vaste bibliothèque d'information. Optical Disc Archive est une solution évolutive conçue pour s'adapter à votre croissance.

Vos données sont importantes. Comptez sur Sony pour les protéger.

 

Pourquoi choisir la solution Optical Digital Archive?

 

La solution Optical Disc Archive est idéale pour répondre à vos besoins d'archivage à long terme et pseudo-direct (nearline).

 

Fiabilité

La solution Optical Disc Archive de Sony est le résultat de plus de 30 ans de recherche et de développement dans le domaine des technologies optiques et elle offre des supports pour le stockage à long terme de vos précieuses données.

Chargement du lecteur…

Mécanisme d'enregistrement − technologie à phase changeante

La technologie Optical Disc Archive procède à l'écriture des données au moyen d'un système dit « à phase changeante ». Ainsi, lorsque la surface du support d'enregistrement est chauffée par un faisceau laser à une température supérieure au point de fusion de 600 °C, puis refroidie rapidement après la fusion, ses éléments constitutifs passent d'un état « cristallisé » à un état « amorphe », dans lequel les éléments sont positionnés de façon aléatoire. De plus, la couche d'enregistrement des données est protégée par une pellicule qui réduit les effets des contaminants externes, comme la poussière et l'eau.

Par conséquent, la performance de ce stockage à long terme est vraiment remarquable comparativement aux méthodes comme l'enregistrement sur bande magnétique ou sur disque dur, qui enregistrent les signaux électriques directement sur une surface de contact.

 

FIABILITÉ PARFAITE

Nous vérifions constamment la fiabilité de nos supports en les soumettant à des essais des plus rigoureux afin de nous assurer que nos clients sont en mesure de stocker des données importantes pour des périodes prolongées en toute tranquillité d'esprit.

Les calculs préliminaires sont basés sur des données objectives, et Sony n'offre aucune garantie que le support est en mesure de stocker des données pendant 100 ans dans tout type d'environnement.

Essais d'accélération − température et humidité

Nous avons réalisé des essais de vieillissement accéléré définis par les normes ISO, afin de démontrer la durée de vie pendant plusieurs dizaines d'années. Nous laissons le support dans des environnements extrêmement rudes (à une température maximale et à une humidité entre 80 et 85 %) pour des périodes prolongées et calculons le degré de dégradation en mesurant le taux d'erreurs. À partir de ces mesures, nous pouvons calculer la durée de vie du support dans des environnements normaux.

En évaluant les résultats de la figure à droite, on peut remarquer que lorsque les données sont stockées à 50 °C, Optical Disc Archive 2e génération protège vos données pendant 100 ans – 50 ans de plus que notre système ODA de première génération. Les vérifications de la sorte démontrent que le support offre une excellente performance de stockage à long terme dans un environnement normal et qu'il présente une résilience suffisante pour supporter, par exemple, toutes sortes de climats et différentes conditions temporaires de transport. Lorsqu'un support sur bande est exposé à des températures élevées, la bande se déforme, ce qui risque fort d'endommager les données.

Essais d'accélération − gaz corrosifs

Sony a également mené d'autres essais d'accélération afin de prouver qu'aucune forme de corrosion ne sera produite dans un environnement normal. Ce vieillissement est basé sur les conditions d'essais environnementaux pour la corrosion de la IEC (International Electro‐technical Commission), méthode 4. Les résultats de ces essais démontrent que la dégradation de la qualité du support est pratiquement nulle après une exposition à des gaz corrosifs pendant deux semaines.

Essais avec de l'eau de mer − support résistant à l'eau

Au cours des dernières années, nous avons été témoins de plusieurs catastrophes naturelles, comme des tsunamis, des ouragans et des inondations, qui ont créé d'importants dommages causés par l'eau. Optical Disc Archive est le moyen idéal pour protéger les données des clients contre de tels dommages causés par l'eau. Pour en faire la preuve, nous avons submergé des supports dans l'eau de mer pendant trois semaines. Après les avoir retirés de l'eau et les avoir séchés, nous avons été en mesure de confirmer que les données pouvaient être lues sans problèmes. Une fois que l'eau a pénétré un disque dur, il est impossible d'empêcher les dommages causés aux données du disque. Aussi, la dégradation par le sel à la surface d'une bande présente un risque extrêmement élevé de perte de données. Des parties tierces, qui utilisent les technologies optiques de Sony, ont également mené des essais sur XDCAM dans la neige et dans un lave-vaisselle.

Essais d'abrasion − support résistant aux égratignures

Lors de la manipulation de supports optiques classiques comme des CD, des DVD et des disques Blu-ray, nous faisons très attention de tenir le disque par les rebords pour protéger la surface. Nous agissons ainsi parce que les égratignures répétées sur la surface d'un disque peuvent déstabiliser les données lues par le laser. Chaque disque de la technologie Optical Disc Archive est revêtu d'une pellicule robuste qui protège des égratignures, même lors d'une exposition à l'abrasion. La figure à droite illustre des essais d'abrasion menés par Sony : les DVD traditionnels sont égratignés, mais les disques Optical Disc Archive ne présentent pratiquement aucune égratignure.

Lors d'une utilisation normale, les disques ne dépassent pas de la cartouche.

Les disques sont partitionnés dans la cartouche pour veiller à ce qu'ils n'entrent jamais en contact l'un avec l'autre.

Un disque sans couche dure

(image agrandie)

Optical Disc Archive

(image agrandie)

Prévention de falsification de données – support véritable WORM

L'entreposage de supports sur une longue période présente un risque important de modification des données par une tierce partie mal intentionnée. La réécriture de données, comme des séquences vidéo qui représentent des ressources nationales ou des données personnelles telles des renseignements médicaux, doit être évitée à tout prix. C'est la raison pour laquelle l'utilisation générale du support est associée à un mécanisme qui empêche la réécriture des données. Les cassettes sont également fournies avec un tel mécanisme d'empêchement de réécriture. Toutefois, avec ce support, il n'est pas possible d'éviter complètement qu'une tierce partie avec de mauvaises intentions altère les données. Avec Optical Disc Archive, il est possible de prévenir la falsification des données en raison de ses caractéristiques d'écriture. Les données Optical Disc Archive sont non effaçables (Write Once Media), et il est donc impossible de procéder à une réécriture des données par une tierce partie. De la sorte, Optical Disc Archive offre une protection des données du client à long terme et est un support de type véritable WORM (Write Once Read Many).

Lecture des données confidentielles : faible taux d'erreur

Les supports Optical Disc Archive sont dotés d'un ensemble de technologies logicielles de correction d'erreurs qui, combinées avec du matériel éprouvé, offrent une qualité inégalée de lecture des données.

Vérification à la volée (lecteur)

Lorsque les données sont écrites sur l'Optical Disc Archive, les données sont lues à l'interne par un lecteur et un pilote développés par Sony. La qualité de lecture est contrôlée conformément à des normes uniques strictes pour s'assurer que les données peuvent être lues sans échec, même après un stockage à long terme.

Comparaison des données au moyen de plusieurs lecteurs optiques

Mécanisme propriétaire de vérification par parité par le pilote du système de fichiers, en plus de la vérification ECC (error check and correction) standard.

Parité Optical Disc Archive (pilote du système de fichier)

En plus d'utiliser la technologie de base ECC, également utilisée par les disques optiques comme Blu-ray, Optical Disc Archive obtient des taux d'erreurs incomparables grâce à une réattribution de la parité. Il s'agit d'une technologie qui protège les données en présence d'une erreur au moyen d'un mécanisme de redondance. Cette réattribution s'applique à une taille de données fixe dans les couches individuelles du système de fichiers.

Vérification de la valeur de hachage (application)

Le gestionnaire de contenu et le gestionnaire de fichiers comparent la valeur de hachage des données d'origine avec les données écrites sur l'Optical Disc Archive. (La vérification de la valeur de hachage est une technologie générale utilisée par plusieurs applications.)

Calcul de la valeur de hachage et comparaison

 

DURÉE D'ARCHIVAGE DE 100 ANS

Le système Optical Disc Archive stocke les données sur des disques optiques logés dans des cartouches. Chaque cartouche contient plusieurs disques, ce qui offre une capacité de stockage élevée. Les lectures et les écritures sur disque optique étant réalisées sans contact, ces disques offrent une fiabilité exceptionnelle et un stockage longue durée. La cartouche, quant à elle, s'avère durable et résistante à la poussière. Elle est censée protéger les données qu'elle contient pendant plus de 100 ans – deux fois plus longtemps que notre précédent système Optical Disc Archive.

Lorsque le support de la surface d'enregistrement est chauffé à une température supérieure au point de fusion de 600 °C, puis refroidi rapidement après fusion, ses substances se solidifient dans un état amorphe. Contrairement aux solutions sur bande, le système Optical Disc Archive ne nécessite aucune migration de support pour copier toutes les données sur le nouveau support. Le logiciel pilote du système traite chacune des 12 cartouches de disque comme un volume unique, tandis que le disque dur est équipé d'un petit changeur de disques, qui change automatiquement les disques pour que les utilisateurs ne se rendent pas compte qu'ils utilisent plusieurs disques. Six types de support sont disponibles, avec des capacités de cartouche allant de 300 Go (entrée de gamme) à 3,3 To (haut de gamme), afin que les utilisateurs soient libres de choisir la capacité répondant le mieux à leur application.

 

 

 

Accessibilité

Optical Disc Archive offre un accès de lecture direct remarquable, permettant d'accéder aux données dont vous avez besoin rapidement. Vous pouvez lire des parties d'un fichier vidéo que vous souhaitez voir et récupérer rapidement un document parmi de nombreux fichiers. Fini tous les tracas associés au stockage sur bande.

En misant sur les caractéristiques de l'accès direct, Optical Disc Archive permet de faire la lecture de fichiers vidéo sans frustrations.

Il est possible de déplacer la tête librement sur le disque.

Une cassette doit être rembobinée à la position des données.

Accès séquentiel et accès direct

Un accès séquentiel fait référence au procédé d'accès à une séquence de données sur le support, à partir du début des données, alors qu'un accès direct fait référence au procédé d'accès à des données de manière désordonnée.

Vitesse d'accès des données optimale

Il est nécessaire de procéder à des changements de disques lorsque les données se trouvent sur différents disques. Toutefois, Optical Disc Archive offre la possibilité d'accéder aux données avec une vitesse très rapide, comparativement aux cassettes de données, qui nécessitent un rembobinage physique de la bande de 800 mètres ou plus afin d'atteindre l'emplacement désiré.

Temps nécessaire pour un changement de disque Optical Disc Archive : environ 30 secondes

Temps nécessaire pour déplacer la tête d'une cassette d'une bande de 800 mètres : environ 2 minutes 30 secondes

 

Économies

En plus du coût initial, il y a d'autres facteurs importants dans le coût total des archives à long terme, notamment la maintenance nécessaire pour le stockage à long terme comme les ressources humaines et le contrôle de la température. La solution Optical Disc Archive diminue les coûts de stockage à long terme en coupant le coût de fonctionnement total.

 

Aucune migration

Comme le nom l'indique, Optical Disc Archive se sert de technologies optiques pour une meilleure compatibilité, éliminant de la sorte le besoin d'une migration après quelques années. Cela réduit les coûts associés aux supports, au matériel et aux logiciels ainsi que les coûts en ressources humaines pour le travail de copie. Les coûts de fonctionnement sont ainsi réduits.

Simulations de consommation électrique sur 10 ans

*1 Consomme 20 watts lors de la lecture et de l'écriture. Dans cet exemple, vous utilisez 5 heures à raison d'une demi-heure par année pendant 10 ans.

S*2 disques durs de 2 To consomment 6 watts en mode veille. Dans cet exemple, vous utilisez 50 disques durs 24 heures par jour pendant 10 ans.

Scénario possible : À Tokyo, les bandes ont besoin d'une climatisation pendant toute une année, ce qui représente une consommation de 25 000 kWh sur 10 ans. Les disques optiques n'ont besoin de la climatisation que pendant les trois mois d'été, ce qui ne représente qu'une consommation de 10 000 kWh sur 10 ans.

*3 Température de stockage optimale

 

Haute vitesse

Pour l'archivage de données, au fur et à mesure que les volumes de données augmentent, il est également nécessaire d'augmenter la vitesse d'écriture et de lecture. Lorsqu'équipés d'une tête de lecture à quatre canaux, mise au point par Sony, les utilisateurs de Optical Disc Archive bénéficient d'une vitesse de lecture maximale de 1,1 Gbit/s. Avec une tête de lecture à huit canaux, la vitesse de lecture maximale est de 2 Gbit/s.

 

Le lecteur ODS-D280U/F (deuxième génération) est équipé d'une tête de lecture à 8 canaux pour un transfert de données rapide

 
 

Le lecteur ODS-D77U/F (première génération) est équipé d'une tête de lecture à 4 canaux

 

Utilisation simple

Simplicité

Le lecteur Optical Disc Archive utilise l'interface USB 3.0 très répandue pour optimiser son fonctionnement. Et comme le lecteur est compatible avec Windows, Mac et Linux, la solution Optical Disc Archive fonctionne avec n'importe quel système d'exploitation. Le lecteur est muni de l'Optical Disc Archive Filer, un outil de copie dédié qui garantit une copie plus fluide des fichiers sur l'Optical Disc Archive, notamment en diminuant le nombre d'échanges de disque requis lors de la lecture de données et en permettant à l'utilisateur de faire des opérations, comme arrêter et reprendre la copie lorsqu'une erreur survient au cours du processus.

Archive de fichiers de données

Optical Disc Archive ne sert pas qu'à l'archivage de fichiers vidéo. Il peut archiver tous les types de données pouvant être lus par un ordinateur. De plus, vous pouvez organiser les fichiers à votre manière, par projet ou selon une hiérarchie par exemple.

Traitement facile

La solution Optical Disc Archive comprend plusieurs disques dans une seule cartouche donnant une capacité totale de 3,3 To. Vous pouvez ainsi traiter facilement des gros volumes de données en même temps. Pour stocker 1 To de données sur des disques Blu-ray de 50 Go, vous devriez insérer 20 disques l'un après l'autre dans le lecteur pour archiver vos données. Grâce à Optical Disc Archive, il vous suffit de glisser et déposer vos fichiers de votre ordinateur sur le disque. De plus, comme les disques sont logés dans une cartouche, vous n'avez plus besoin de vous soucier de les protéger contre les contaminants comme la poussière.

 

Un investissement assuré

Plan d'évolution

Sony a mis au point un plan d'évolution de format pour le système Optical Disc Archive afin d'atteindre une plus grande capacité et des vitesses de transfert plus rapides. Tandis que la première génération avait une capacité de 1,5 To, une nouvelle norme pour l'utilisation dans un cadre professionnel, la deuxième génération actuelle de la technologie Optical Disc Archive atteint une capacité de 3,3 To. La troisième génération atteindra une capacité encore plus élevée de 5,5 To.

La norme Archival Disc utilise une technologie éprouvée pour atteindre une plus grande capacité. Cette norme nécessitera l'utilisation de disques double face (3 couches par face) et d'une technologie land-and-groove. Des vitesses de transfert plus rapides sont prévues en raison des têtes laser multicanaux des prochaines générations de lecteur.

Pour conserver le contenu à long terme, la technologie Optical Disc Archive garantit une compatibilité intergénérationnelle. Aujourd'hui et demain, ce système représente une solution d'archivage efficace, sûre et fiable.

Capacité évolutive

La deuxième génération d'Optical Disc Archive offrira une capacité maximale de 3,3 To par cartouche grâce à la version d'Archival Disc dont la mise en œuvre est prévue pour 2015.

Archival Disc est un disque optique de prochaine génération pour utilisation professionnelle qui a été mise au point par Sony Corporation et par Panasonic Corporation en mars 2014. L'objectif de cette technologie est de développer le marché du stockage de données numériques à long terme. Archival Disc est un nouveau format avec une compatibilité élargie permettant de répondre aux besoins d'archives de données en pleine croissance, au fur et à mesure que les capacités d'archivage de données à long terme des productions vidéo, des fichiers de grande taille, des centres de données infonuagiques et du traitement de données volumineuses s'améliorent. Le site présentant en détail le plan d'évolution et le communiqué de presse d'Archival Disc est accessible ci-dessous.

 

Communiqué de presse      Télécharger le dossier de présentation

Vous trouverez ci-dessous les principales technologies qui permettront la mise en place d'un seul « Archival Disc » de 300 Go en 2015. Pour atteindre une capacité de 300 Go, trois couches sont installées de chaque côté. De plus, une méthode d'écriture des données connue sous le nom de « sillon et espace vierge » est utilisée pour permettre l'écriture des données d'une plus grande densité.

Taille de disque (type)
300 Go (inscriptible une seule fois)
Paramètres optiques
Longueur d'onde λ=405 nm (nanomètres), ouverture numérique=0,85
Structure du disque
Disque double face (3 couches par face), format à creux (« land ») et sillons (« groove »)
Largeur de la piste
0,225 μm (micromètre)
Longueur du bit de données
79,5 nm (nanomètres)
Méthode de correction des erreurs
Code Reed-Solomon
 

Vitesse améliorée

La deuxième génération d'Optical Disc Archive utilise la technologie à haute vitesse d'origine de Sony afin de lire et d'écrire simultanément des données au moyen de huit lasers optiques se trouvant sur les deux côtés du disque. Elle offre une vitesse de lecture rapide maximale de 2 Gbit/s et une vitesse d'écriture maximale de 1 Gbit/s (avec vérification). De plus, elle est en mesure d'offrir des vitesses de traitement beaucoup plus rapides que les autres supports d'archives.

* Le débit de 2 Gbit/s (ou 250 Mo/s) permet de transférer une heure de données vidéo en format XDCAM HD422 (50 Mbit/s) en un peu moins de 2 minutes ou de transférer une heure de contenu 4K (XAVC, 600 Mbit/s) en un peu moins de 20 minutes, grâce à la cartouche ODC-3300R.

Disposition des deux têtes de laser {2 canaux} du lecteur

Des systèmes à deux têtes sont montés dans le lecteur, avec un total de huit canaux lasers installés pour les deux côtés.

 

Rétrocompatibilité

La technologie Archival Disc se sert d'un laser présentant les mêmes caractéristiques que les disques Blu-ray, ce qui facilite la maintenance et la rétrocompatibilité. Grâce à ces éléments technologiques, Optical Disc Archive peut réduire les coûts totaux d'archivage à long terme au minimum.

Optical Disc Archive à l'Université des arts d'Équateur

Découvrez comment l'Université des arts d'Équateur, considérée comme l'un des centres d'audiovisuel les plus avancés de l'Amérique latine, utilise le système d'archivage Optical Disc Archive.

L'Université des arts d'Équateur

L'Université des arts d'Équateur est un établissement public créé par le gouvernement équatorien pour offrir aux étudiants un centre d'enseignement de haut niveau en production cinématographique, télévisuelle et radiophonique afin d'accroître le développement artistique et culturel du pays. Aujourd'hui, on le considère comme l'un des centres de production audiovisuelle les plus avancés de l'Amérique latine.

Le défi

L'Université avait besoin d'un système facile à gérer, doté d'une interface conviviale pour des utilisateurs non-spécialistes et en mesure de gérer adéquatement les permissions et les tâches des étudiants.

Ainsi, les étudiants auront la possibilité d'utiliser de vrais outils professionnels adaptés au marché de la diffusion et de faire l'expérience complète des types d'environnements dans lesquels ils évolueront au cours de leur carrière.

La société VSN, un spécialiste des solutions multimédias et partenaire de Sony, a été choisie pour mettre en place la solution Optical Disc Archive.

La solution

Le système s'appuie sur VSNEXPLORER, la solution de gestion des multimédias et des processus d'affaires de VSN, dont 70 licences pour les utilisateurs concurrents, qui est intégrée aux logiciels d'édition Avid Media Composer, Nitrix, Final Cut Pro et Adobe Premiere. De plus, l'Université s'est vu fournir un système redondant de stockage très performant ISILON composé de quatre nœuds X200 de 24 To chacun, avec huit ports 10 GbE pour l'édition, les formats HD, 2K et 4K.

La bibliothèque d'archivage robotisée est un système ODS de Sony doté de 130 ports et de deux lecteurs, composés d'une unité L30M, dont un module d'extension L100B et deux lecteurs à fibre D77. Tout le système est géré au moyen de la plateforme d'orchestration, développée par VSN, qui permet de créer un environnement de redondance virtuelle à l'aide de quatre serveurs Workers General de VSN pour transférer du contenu multimédia entre les différents environnements, quatre serveurs Workers Transcoder dédiés de VSN pour créer des serveurs proxy et trois serveurs Workers Carbon Coder dédiés de VSN pour le transcodage et l'uniformisation des formats.

La plateforme permet la gestion efficace des autorisations d'accès et des utilisateurs, des restrictions d'actions comme l'écriture, la lecture et l'annulation et la définition des quotas de stockage, entre autres. Le système de communication de données est composé d'un COMMUTATEUR de 10 GbE qui communique avec chaque serveur et de deux commutateurs redondants avec 48 ports GbE auxquels les postes des clients sont connectés.

Résultats

Tout le système a été déployé en très peu de temps, conformément aux échéanciers exigés par l'Université des arts, et le personnel a reçu la formation nécessaire afin de pouvoir utiliser pleinement les outils de VSN.

Les étudiants peuvent maintenant étudier, mettre en pratique et apprendre les techniques de pointe en matière de gestion de contenu audiovisuel, et ce, dans un environnement sécuritaire, stable et professionnel, recevoir un enseignement conforme aux normes les plus rigoureuses du marché de la diffusion.

Le flux de travail

Découvrez comment le système Optical Disc Archive de Sony est intégré au flux de travail créé par VDS

Le Vatican passe au numérique avec la solution innovante Optical Disc Archive de Sony

Chargement du lecteur…

Les séquences vidéos des moments de vie inoubliables des différents papes figurent parmi les biens les plus précieux du Vatican. Grâce à la technologie Sony, ces enregistrements uniques seront bientôt sécurisés et plus facilement accessibles.

 

Le Centre de télévision du Vatican (CTV) est la propre chaîne de télévision du Vatican, créée en 1983 par le pape Jean-Paul II. Les équipes de la chaîne filment les activités du Saint-Père et du Saint-Siège, gouvernement central de l'Église catholique. Elle produit ses propres programmes, fournit des séquences enregistrées aux autres diffuseurs du monde entier, et dispose ainsi de vastes archives conçues pour l'utilisation ultérieure des contenus.

Dans le cadre d'un projet de grande envergure, qui prévoyait la numérisation de tous les enregistrements du Vatican, l'équipe du CTV a décidé d'adopter un système d'archivage non linéaire. Après avoir procédé à une analyse approfondie de plusieurs solutions sur le marché, la chaîne a choisi d'investir dans la technologie Sony.

La solution Sony est fondée sur une bibliothèque Optical Disk Archive (ODA) utilisée en conjonction avec la plateforme d'intégration et d'orchestration des flux de travail Media Backbone Conductor (MBC).

La première étape du projet consiste à travailler en collaboration avec des fournisseurs tiers pour renouveler la salle de régie principale du CTV. Une fois les nouveaux systèmes installés, le processus de numérisation des archives vidéo existantes pourra commencer. Des cartouches ODA d'une capacité de 1,5 téraoctet de données viendront remplacer les bandes.

Grâce à la stabilité et à la durabilité des cartouches ODA, les précieuses images du Vatican seront préservées et sécurisées, tout en offrant un accès facile, pendant de nombreuses années à venir.

La technologie Optical Disc Archive chez Jyske Bank

La technologie Optical Disc Archive constitue une solution très facile à utiliser et relativement peu onéreuse pour nous. Avec 30 cartouches Optical Disc Archive présentes à tout moment dans la bibliothèque PetaSite, nos besoins sont entièrement satisfaits. »

Présentation du client

La banque danoise Jyske Bank (prononciation : You-ska), est probablement le seul établissement bancaire, et certainement l'une des premières marques au monde, à avoir mis en place une stratégie de communication basée presque exclusivement sur la vidéo.

Depuis 2006, la banque produit quotidiennement des contenus vidéo pour sa propre chaîne de télévision sur Internet. Ces contenus sont conçus pour s'adresser à un public varié, mais également pour faire passer des messages marketing auprès de ses clients et d'une audience plus large. La vidéo est également utilisée à l'interne pour diffuser des messages d'entreprise, des formations et des informations. Chaque semaine, un programme en direct intitulé « Inside Live » est proposé à chaque employé. Au cœur du réseau se trouve Jyskebank.tv, qui est la source interactive de référence pour tous ceux qui souhaitent être informés des derniers événements financiers. Il s'agit d'une chaîne d'informations télévisée qui diffuse les dernières actualités relatives aux marchés financiers et à l'économie.

L'entreprise se considère à la fois comme une banque et une entreprise multimédia, une approche qui lui a valu plusieurs distinctions. Son équipe permanente de diffusion est composée de 15 personnes. Elle produit des programmes financiers en danois et en anglais, ainsi que des reportages captivants que la banque considère comme pertinents pour son public cible, composé de jeunes clients et de petites entreprises. Ces reportages incluent des interviews de personnalités médiatiques, de footballeurs et même de philosophes.

La banque dispose de studios de télévision non linéaires de pointe basés dans la ville danoise de Silkeborg. Elle peut également compter sur de nombreux correspondants, qui fournissent des rapports détaillés depuis les différentes places boursières mondiales, notamment le NASDAQ, situé sur Times Square à New York.

Tous les contenus diffusés par la société peuvent être intégrés ou partagés sur d'autres sites. Ainsi, d'après l'entreprise, 80 % du contenu de Jyske est consulté sur des sources extérieures, et non sur son propre site Web ni sur ses propres chaînes. Cela lui a permis d'attirer des partenaires multimédias à l'occasion d'événements tels que le Mobile World Congress ou le festival Cannes Lions.

Les besoins de Jyske Bank

Depuis 2006, les contenus sont produits de façon numérique et stockés sur Avid Interplay, le système en ligne interne de Jyskebank.tv. Il y a environ trois ans, la banque s'est rendu compte qu'elle avait besoin d'une solution à long terme pour archiver plus de 6 000 programmes et a donc commencé à étudier les différentes options.

Steen Mertz, Directeur des technologies de communication, explique : « Nous stockons beaucoup de contenus sur le système Avid Interplay et nous avons décidé de commencer une migration vers une autre forme d'archivage. À long terme, le système de stockage Interplay s'avérait être une solution onéreuse pour stocker nos contenus. Une grande partie de ce contenu n'est pas utilisée au quotidien, c'est pourquoi cette solution devenait de plus en plus onéreuse à mesure que le volume de nos archives augmentait.

« Nous devons conserver une trace de tout ce que nous faisons, mais nous devons également pouvoir accéder aux archives afin de sélectionner et réutiliser des séquences des productions précédentes. Cependant, conserver tous nos contenus en ligne ne constituait pas une solution économique ni un usage optimal de l'espace de stockage sur le serveur.

Nous étions à la recherche de solutions depuis plusieurs années lorsque nous avons trouvé la bonne auprès de Sony. » Jyske Bank a d'abord essayé une solution sur bande dans le cadre d'une phase de test pour ses futures archives. « Même si notre volume de contenus est important, il est relativement faible par rapport à celui d'un diffuseur national, donc pour qu'un système d'archivage des données sur bande soit rentable pour nous, nous devions nous procurer un système de grande ampleur. »

Pourquoi Sony

« Nous avons l'habitude d'étudier le marché à l'occasion des salons commerciaux et nous entretenons une bonne relation avec Sony au Danemark », explique Steen Mertz. « Il y a un an, nous avons également standardisé notre équipement en optant pour un système multimédia non linéaire Sony SxS et en remplaçant nos caméras P2 par des caméras PMW-500 pour l'enregistrement de nos contenus. »

« Nous avons estimé que Sony offrait les technologies les plus avancées et les plus cohérentes avec les orientations actuelles et futures de Jyske Bank », ajoute-t-il. « De plus, nous nous sommes rendu compte que la solution Optical Disc Archive était plus ergonomique [que les solutions sur bande] pour l'accès au contenu et sa récupération. »

La solution Sony

Jyske Bank a investi dans une unité principale de bibliothèque à 30 ports Optical Disc Archive PetaSite ODS-L30M. Munie d'un mécanisme robotisé intégré dans un châssis 7U configurable sur bâti de 19 pouces, cette unité inclut deux lecteurs ODA ODS-D77F et 30 cartouches. L'unité ODS-L30M constitue la base du système PetaSite Optical Disc Archive. Vous pouvez connecter 5 unités d'extension à l'unité principale ODS-L30M afin de constituer une bibliothèque 42U unique permettant de garantir une capacité de stockage maximale de 802 To (535 cartouches), selon les unités d'extension utilisées.

Cette solution d'archivage complète est gérée par l'application File Manager de Sony. Avec cinq clients réseau, cette solution constitue une méthode d'archivage des ressources à long terme flexible, rentable et efficace, nécessitant un minimum d'intervention de la part de l'utilisateur.

Le système Optical Disc Archive de Sony est idéal pour l'archivage pérenne lorsque la sauvegarde sur bande n'offre pas d'assurance suffisante ou ne répond pas au besoin d'archivage à long terme avec une écriture unique. Le système fait une seconde copie de l'archive sur un site distant et il est idéal pour la continuité des opérations/la récupération en cas de sinistre, la sauvegarde en post-production ou production et pour les archives de vidéos, films et images d'archive ou les archives nationales. Le système peut également être utilisé pour les clips sportifs et d'actualité qui doivent être d'accès quasi instantané et consultables en ligne sous forme de clips proxy.

Les avantages pour Jyske Bank

« La solution Optical Disc Archive est très facile à utiliser », explique Steen Mertz. « Compte tenu des aspects économiques de notre archivage, la technologie Optical Disc Archive est une solution relativement peu onéreuse pour nous, qui nous laisse de grandes possibilités pour récupérer le contenu. Avec 30 cartouches Optical Disc Archive présentes à tout moment dans la bibliothèque PetaSite, nos besoins sont entièrement satisfaits. »

Prochaines étapes

La migration du contenu depuis la solution Optical Disc Archive a commencé au début de l'été 2014 et sera bientôt terminée. Dans la mesure où les archives comprenaient huit ans de contenus en SD et en HD, une équipe a été mobilisée non seulement pour gérer ce processus, mais également pour mettre en place un contrôle qualité sur le contenu lors du transfert vers la solution Optical Disc Archive.

 

« Nous étions à la recherche de solutions depuis plusieurs années lorsque nous avons trouvé la bonne auprès de Sony. »

Steen Mertz, Directeur des technologies de communication chez Jyske Bank

La chaîne d'informations N1 s'appuie sur le système Optical Disc Archive de Sony pour offrir un contenu vivant, instructif et intéressant aux téléspectateurs

Présentation du client

Comportant des centres à Belgrade, Sarajevo et Zagreb, N1 est la première plateforme d'informations de cette région. Cette chaîne exclusive, affiliée à CNN, est axée essentiellement sur les nouvelles locales. Elle offre 24 h sur 24 d'informations professionnelles, fiables et exactes provenant de journalistes de confiance utilisant une technologie de pointe.

Lancée cette année, elle a normalisé ses opérations de collecte et de diffusion d'actualités en direct sur une gamme d'équipements de production Sony, dont les caméscopes XDCAM HD, les caméras studio, les mélangeurs vidéo et l'archivage Optical Disc Archive pour le stockage numérique.

N1 s'appuie sur trois principaux sites de production de nouvelles (Belgrade, Sarajevo et Zagreb) avec de petits centres d'actualité dans certaines villes de la région. Son objectif éditorial est d'offrir aux téléspectateurs des informations « vivantes, riches et intéressantes ».

« Notre configuration est unique dans la région, voire en Europe », indique Igor Jovic, directeur technique de N1. « Nos opérations de collecte et de diffusion d'informations requièrent l'utilisation des normes professionnelles les plus rigoureuses dès le début, ainsi qu'une coordination sans faille entre les trois centres de production, et c'est la raison pour laquelle nous avons choisi les équipements de Sony. »

En vertu de l'accord passé avec CNN, N1 sera la chaîne d'informations affiliée exclusive de CNN dans cette région du globe. N1 bénéficie ainsi d'un accès exclusif aux ressources vidéo et de collecte d'informations de CNN International, en vue d'une transmission en Bosnie-Herzégovine, en Croatie et en Serbie.

Lancée cette année, N1 a normalisé ses opérations de collecte et de diffusion d'informations en direct pour une gamme d'équipements de production de Sony, dont les caméscopes XDCAM HD, les caméras studio, les mélangeurs vidéo et l'archivage Optical Disc Archive pour le stockage numérique.

Sony a doté trois studios et trois régies d'équipements de production en direct et de caméras dans les capitales des trois pays, sans oublier les caméscopes XDCAM HD422 utilisés pour le journalisme électronique. Le format de fichier interne est MXF XDCAM 50 Mbit/s 422.

Les exigences de N1

Les opérations de N1 s'appuient principalement sur une solution d'archivage évolutive qui s'intégrera à la production du contenu quotidien.

« Nous essayons de lancer une chaîne d'informations différente de ses concurrentes grâce à l'innovation technologique », explique M. Jovic. « En matière d'archivage, le plus important était pour nous de disposer d'un archivage fiable aujourd'hui et demain.

« Après avoir envisagé l'utilisation d'un système de stockage sur bandes numériques, nous avons choisi l'archivage Optical Disc Archive sur disques optiques. Ainsi, nous sommes certains de pouvoir retrouver nos données à tout moment à l'avenir, alors que les supports d'archive sur bandes des générations actuelles sont destinés à être remplacés. »

La solution Sony

N1 a investi dans une solution d'archivage Optical Disc Archive de Sony, qui s'appuie sur la bibliothèque ODS-L30M PetaSite Optical Disc, gérée par l'intergiciel de XenData. La bibliothèque PetaSite dispose d'une capacité actuelle de 136 To, évolutive jusqu'à plus de 800 To, avec le support Optical Disc Archive assurant une durée d'archive de 50 ans.

Le système Optical Disc Archive de Sony convient parfaitement à l'archivage pérenne lorsqu'une solution sur bandes n'offre pas les garanties suffisantes ou ne répond pas aux besoins à long terme. Il est idéal pour fournir une seconde copie de l'archive sur un site distant et pour la continuité des opérations/la récupération en cas de sinistre, la sauvegarde en post-production ou production et pour les archives de vidéos, films et images d'archive ou les archives audiovisuelles nationales. Le système peut également être utilisé pour les clips sportifs et d'actualité qui doivent être d'accès quasi instantané et consultables en ligne sous forme de clips proxy.

En tant que fournisseur de solutions d'archivage total, Sony a livré et mis en place le système par l'intermédiaire du revendeur local et partenaire ProVideo.

Pourquoi Sony

« Avec le système d'archivage Optical Disc Archive, les progrès technologiques ne sont plus une menace, car nous avons misé sur une technologie évolutive qui continuera d'assurer le stockage à l'avenir », explique M. Jovic. « Lorsque la nouvelle génération de lecteurs apparaîtra, nous savons que la stratégie Optical Disc Archive de Sony fonctionnera toujours. En fait, nous voulions investir dans un système dès le départ, pour ne pas avoir à penser à la migration de notre support vers un autre système ou une autre version d'un système dans cinq, dix ou vingt ans. »

La confiance dans la plateforme n'a pas été l'unique raison de choisir cette technologie pour N1. « La vitesse d'accès était primordiale », confie M. Jovic. « Nos équipes de production consultent les anciens enregistrements d'informations à partir de l'archive pérenne, afin de trouver de nombreux compléments d'information pour appuyer nos bulletins au quotidien. La restauration de matériel à partir de PetaSite Optical Disc Archive est à la fois fiable et rapide, surtout pour les fichiers vidéo de petite taille que nous produisons souvent. Bien que chaque disque Optical Disc Archive puisse contenir des milliers de fichiers de petite taille, et même des programmes complets, les équipes de production bénéficient de capacités considérables pour rechercher, atteindre et récupérer efficacement un contenu particulier. Cela signifie que nous pouvons intégrer l'archive comme un élément à part entière de la production quotidienne et l'optimiser en tant que ressource. »

Sony Professional Solutions Europe a fourni tout le nécessaire à temps pour le lancement de N1 : services professionnels relatifs à la conception exhaustive du système, gestion de projet pour la mise en œuvre de l'application XenData et solution d'archivage complète.

Les avantages pour N1

La bibliothèque d'archivage de 10 000 heures (pour le moment) est associée au système de gestion des contenus multimédia IBIS iFind à l'aide de l'intergiciel XenData.

« Tous nos journalistes ont désormais la possibilité de voir où sont leurs fichiers et, depuis n'importe quel ordinateur de bureau, ils peuvent transférer des fichiers de l'archivage pérenne vers le stockage central en vue de modifications ou d'une diffusion directe. La vitesse est incroyable », explique M. Jovic. Finie l'attente de deux à trois jours jusqu'à ce que les informations archivées soient restaurées et mises à la disposition des journalistes. La solution d'archivage PetaSite de Sony intégrée à l'intergiciel de XenData est une stratégie éprouvée et fiable à long terme.

Ce système complet associe flexibilité, longévité et excellent rapport qualité/prix. « Pour diffuser de nouveaux projets, notre société a pour politique d'utiliser la technologie la plus avancée au monde », affirme M. Jovic. « Cela nous permet non seulement de devenir le numéro 1 des chaînes d'informations dans notre région, mais aussi un diffuseur d'informations majeur à l'échelle internationale. » Sony PSE a fourni une solution d'archivage intégrale conforme à la vision stratégique de N1.

Bien que chaque disque Optical Disc Archive puisse contenir des milliers de fichiers de petite taille, les équipes de production bénéficient de capacités considérables pour rechercher, atteindre et récupérer efficacement un contenu particulier. Cela signifie que nous pouvons intégrer l'archive comme un élément à part entière de la production quotidienne et l'optimiser en tant que ressource.

Igor Jovic, directeur technique de N1

 

NOS PARTENAIRES

 

Nous travaillons de façon proactive avec les partenaires de notre technologie d'archivage afin de garantir à tous nos clients la meilleure expérience avec leur équipement. Nous adoptons une politique ouverte et collaborative avec nos partenaires, et nous sommes très fiers que toutes les grandes entreprises de technologie d'archivage soutiennent l'ODA. Découvrez-en plus sur nos partenaires et leurs produits compatibles avec Optical Disc Archive ci-dessous.

CONFIGURATION SYSTÈME

Archivage sur rayonnage simple et facile avec unité de disque

 

Système de bibliothèque 10 emplacements compact

ODS-L10 ne peut installer le lecteur de deuxième génération

Système de bibliothèque PetaSite évolutif avec application MAM

Système d'archive sur bandes avec le PWS-100TD1 et le PWS-300TD2

En combinant la station de numérisation sur cassettes (soit le PWS-100TD1 ou le PWS-300TD2) et le système Optical Disc Archive (ODA), il est possible de numériser les vidéos pour les conserver de manière performante sur le long terme, dans un format dématérialisé. Ces stations de numérisation sur cassettes, équipées du logiciel d'analyse original de Sony, veillent sur les erreurs pendant le transfert de contenu VTR et génèrent des entrées pour une résolution efficace des problèmes. Le serveur permet une conversion facile, et ne nécessite aucune connaissance spécialisée lors de la configuration ou de l'exploitation. Elle offre une solution souple et efficace pour les clients qui souhaitent migrer leurs contenus vers un système Optical Disc Archive.

PRODUITS CONNEXES

BIBLIOTHÈQUE COMPACTE

Optical Disc Archive / Archive 10 ports / ODS-L10

BIBLIOTHÈQUE ÉVOLUTIVE PETASITE

Système de bibliothèque évolutive PetaSite Optical Disc Archive

Support

Cartouches Optical Disc Archive

STATION DE NUMÉRISATION DE BANDES

PWS-TD100

ENVIRONNEMENT CONNEXE

ENSEIGNEMENT

ATTRACTIONS TOURISTIQUES